Management bienveillant : définition, conseils pratiques et mode d’emploi

Vous n’avez encore jamais entendu parler de management bienveillant ? C’est qu’il est temps de sortir de votre caverne, car ce mode de fonctionnement a bien l’intention de réinventer la notion de leadership pour faire des (salariés) heureux ! Pour mieux comprendre les enjeux de cette nouvelle façon de travailler en équipe, nous allons vous donner la définition du management bienveillant et vous expliquer comment l’adopter au sein de votre entreprise.

Origine & définition du management bienveillant

management-bienveillant-definition

Le “management bienveillant” s’est développé en France il y a un peu plus de 8 ans grâce à Gaël Châtelain, conférencier et auteur spécialisé dans cette thématique. Mais dans les pays anglo-saxons et nordiques, le management tourné vers l’humain a été adopté depuis bien plus longtemps.  

Avant de vous donner la définition du management bienveillant, voici celle de la bienveillance, selon le dictionnaire : “Avoir la capacité de pardonner, faire preuve de gentillesse et agir de façon désintéressée et compréhensive vis-à-vis d’autrui.”

Tout est dit ! 🙂

Si on applique cela au milieu professionnel, le management bienveillant reviendrait donc à traiter ses salariés avec amabilité, compréhension et compassion. Dans les faits, cela pourrait se traduire par des encouragements réguliers, la fixation d’objectifs atteignables, l’écoute active des salariés ou encore la mise en place du travail hybride pour optimiser l’équilibre pro/perso

Ce management n’a rien à voir avec de la naïveté ou un acte réservé aux managers humanistes. C’est un mode de vie et de gestion qui s’oppose au management pyramidal.

Le management pyramidal, c’est quoi ?

Le management pyramidal est l’inverse du management bienveillant. Il a émergé dans les années 80 et repose sur un système d’organisation hiérarchique. Le manager exerce une autorité directe sur les salariés “en dessous” de lui (sur le plan hiérarchique) et il est le seul à définir les  missions et objectifs de chacun

Or, depuis quelques années maintenant, ce mode de gestion reçoit de très mauvaises critiques. Et pour cause : ce type de management cause de la déresponsabilisation et freine la motivation et la créativité des salariés.

Alors, si l’organisation de votre entreprise est restée coincée dans les années 80, bousculez-la en devenant le manager bienveillant avec qui tout le monde souhaite travailler ! 💪

Comment devenir un manager bienveillant ?

1. “Proposer plutôt que d’imposer”

Selon Gaël Châtelain, “une stratégie sera toujours plus efficace si l’ensemble des collaborateurs se sent responsable de sa mise en place.” 

Bien sûr, cela ne veut pas dire que vous devez réaliser des sondages à chaque fois qu’un choix doit être fait. Mais pour les grandes décisions et les tournants majeurs, il est toujours bon d’échanger avec ses salariés

Cela prouve qu’en tant que manager bienveillant, vous n’êtes pas infaillible. Vous avez le droit de ne pas savoir. Et c’est une bonne chose : cela vous rend plus humain·e !

2. Savoir écouter : le secret pour devenir un manager bienveillant

management-bienveillant-definition

Savoir écouter est indispensable pour devenir un manager bienveillant. D’une part, cela vous aidera à prendre les meilleures décisions possibles. D’autre part, cela montrera que vous respectez la valeur de la parole des salariés en face de vous

Ainsi, si une personne vous explique qu’elle est contrariée pour X ou Y raison, l’écouter avec attention est essentiel. Cela permettra à votre pensée de mûrir et à votre cerveau de mettre le doigt sur une solution adaptée à la situation.

3. Ne jamais “faire copain-copain” avec ses salariés

Attention, cependant,  à ne pas tomber dans ce piège pourtant évident ! 

Adopter un mode de management bienveillant ne veut pas dire considérer vos employés comme des amis. En effet, il est crucial de garder une impartialité et de placer tous vos salariés sur un même pied d’égalité. Sinon, vous risqueriez de créer des frictions au sein de votre équipe.

4. Garder à l’esprit que l’erreur est humaine

Si les professeurs n’ont plus le droit de punir leurs élèves, c’est parce que cela a été jugé inefficace. Au sein de l’entreprise, c’est plus ou moins pareil. Vos salariés ont le droit de se tromper sans pour autant perdre confiance en leurs capacités à être performants. 

Après tout, ce sont ces erreurs qui vont améliorer leurs compétences. Ainsi, privilégiez toujours l’explication à la sanction… 🙅‍♀️

Et au contraire, invitez vos salariés à partager leurs échecs avec leurs collègues pour trouver des solutions ensemble. Chez My Fresh Company, notre adage au quotidien est d’ailleurs “il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions” 😉

5. Favoriser le plaisir, l’engagement et la convivialité

management-bienveillant-definition

Seulement 20 % des Français considèrent leur travail comme une source de plaisir. 

Or, des études démontrent que l’aspect “social” joue un rôle majeur dans l’amélioration du bien-être au travail. C’est pourquoi, en plus de l’aménagement de vos espaces de travail, il est essentiel de vous attarder quelques minutes sur les envies et besoins de vos salariés.

Donnez-leur la parole quant à l’ambiance, à l’organisation, à la fréquence des rassemblements informels. Peut-être que vous vous rendrez compte que les salariés ont besoin de se retrouver plus régulièrement pour pouvoir souffler, discuter, rire, échanger sur des sujets annexes au travail… 

Chez My Fresh Company, nous sommes votre meilleur allié convivialité ! 

En visio, au bureau ou au format hybride, nous créons des ateliers et animations d’entreprise sur mesure,  dont vos salariés ont vraiment besoin et selon la  durée de votre choix ( une heure, un jour, une semaine, un mois 🙂).

Définition du management bienveillant : ce qu’il faut retenir !

Si la définition du management bienveillant vous a convaincu, n’attendez plus une minute pour le mettre en place au sein de votre entreprise ! De cette façon, vous séduirez vos employés et serez amené à dénicher les meilleurs talents de demain. Car plus les années vont passer, plus ce sont les salariés qui choisiront leur entreprise, et non pas le contraire. 

De plus, le phénomène de la Grande Démission, qui a débuté il y a quelques mois aux États-Unis, est en train d’atteindre la France. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une vague massive de démissions. Selon une étude Microsoft dans le monde, 41% des salariés songent à démissionner en 2022. Ainsi, il est essentiel de suivre les conseils de Gaël Châtelain-Berry pour les faire rester. 

Alors, pour mettre en place un mode de management bienveillant dès maintenant, commencez par SOURIRE (à vous même et à votre équipe!) et télécharger notre guide du management à distance.  Vous y trouverez quelques conseils pour enrichir vos connaissances en la matière…

VOUS NE VOULEZ PAS PASSER À CÔTÉ DE NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS ?👉🏻

Oups! Il semble que votre inscription n'ait pas fonctionné?
Merci pour votre inscription! A très vite pour les Fresh News!